24 octobre 2012

Chapitre 29# La vraie vie du bureau

Je me demandais si j'allais écrire les anecdotes de travail tellement c'est pathétique.

Et puis je me suis dit que si.

Parce qu'il faut partager ça et ça me fera du bien.

Ce sera donc sous forme d'exemples 100% véridiques.

2012.

Nouvelle année de crise pour ma boite qui menace tous les ans de fermer. Un peu rachetée par ci, un peu de dégraissage par là (on a de la marge puisque nous sommes + de 100 000). Chaque année depuis 2009 ressemble à la même année catastrophique que l'année d'avant. En pire.

Tous les 2 ans, nous organisons une grande conférence de presse. 800 journalistes environ. C'est l'un des rares RDV presse que nous pouvons prévoir car il tombe tous les 2 ans à la même date. C'est LE rdv capital de ma boite.

Retour en arrière.

2010.

On ne parle pas de l'organisation de ce RDV avant mai. On nous demande de travailler dessus en juin. Ce qui nous laisse 1,5 mois pour préparer cet événement prévu depuis 2 ans.

Exigence de résultat énorme. Toute la presse et tous les grands patrons seront là. Il faut impressionner, montrer la puissance de la boite, surprendre tout le monde.

Je demande à l'arrache à une agence de m'accompagner. Et à une chargée de projet de mon équipe de suivre cette opération. Elle sera entourée de scénographe, directrice de clientèle, chargé de projet agence, chargée de production, directeur de production, réalisateur pour les films.

Nous travaillons jour et nuit sans aucune garantie de résultat. Nous sommes trop en retard. On devra une fois de plus compter sur la chance.

Les autres entités concernées par ce projet revoient les plans scéniques, les positions écrans, l'emplacement des chaises. Bref, pour ce type d'événement, tout le monde donne son avis. Et le change aussitot.

Veille du jour J. Les répétitions ne s'annoncent pas bien. Pas assez de temps pour se préparer, pour caler discours et prestations techniques, duplex difficile à obtenir.

Le jour J arrive. Comme souvent dans ces moments là, une petite fée se penche sur notre berceau.

La conférence se passe sans un couac. Applause.

Nous sommes immédiatement félicitées pour cet EXCELLENT travail. "La meilleure conférence de presse de toute l'histoire de la marque". Rien que ca. Je suis contente, mais fatiguée d'avoir une nouvelle fois fait les choses au dernier moment. On a encore frolé de justesse la grosse cata à force de délais plus que restreints et d'une enveloppe budgétaire digne du pot de départ d'un stagiaire présent depuis 2 mois. Plus jamais ca.

2012. Même RDV, même pression, mêmes enjeux.

Je suis en arrêt maladie.

J'apprends que la chargée de projet de 2010 est à nouveau affectée à l'organisation de cette opération.

Sauf qu'on la prévient fin juin cette fois ci.

Et qu'elle n'a plus de boss.

Et qu'on lui demande De ne pas prendre d'agence (trop cher).

De réduire les couts de moitié.

De faire un show grandiose ("pensez vous que cela va être assez impactant  ?"demande le DG en réunion)

La chargée de projet en vient à faire les plans techniques elle même, indiquer l'emplacement des prises électriques sur les plans de conférence, dessiner les déplacements des orateurs ... . Plus personne pour l'aider.

Mais comme si cette charge de travail ne suffisait pas, on lui demande en plus de gérer des animations quotidiennes sur toute la durée de la manifestation, c'est-à-dire 15 animations : organisation, publicité, sécurité, faire venir... tout. Toute seule.

L'opération se déroule à merveille. La chargée de projet est au bord de la depression nerveuse.

Elle est félicitée, seule. Avec cette phrase extraordinaire du DG  "c'était vraiment très bien. bravo. Excellent travail. Et tout ça sans agence. Vous voyez c'est possible.  Ce sera désormais la norme".

Véridique.

 

 


Commentaires sur Chapitre 29# La vraie vie du bureau

    la logique marchande...

    Posté par chrond1bar, 24 octobre 2012 à 20:06 | | Répondre
  • Et oui... je me demande si payant a long terme...wait &see...

    Posté par Reuz, 25 octobre 2012 à 09:38 | | Répondre
  • Profit a tout prix

    Posté par C, 25 février 2013 à 04:43 | | Répondre
Nouveau commentaire