16 octobre 2012

Chapitre 24# Le pouvoir de dire NON

Moi, 6 ans d études : commerce, gestion, sciences po.  Le bagage  parfait pour s'engager dans une vie pro sans histoire.

Le problème c'est que je ne sais pas dire non.

Mon mec : fac d anglais arretée en cours de route, bts communication,  puis self made graphiste.

Lui sait très bien dire non.

Pourquoi, au milieu de cours archi poussés en comptabilité analytique, économétrie, optimisation, management des organisations, stratégie marketing, on ne nous apprend pas l'essentiel et le plus utile de la vie professionnelle : savoir dire NON ?

Peut être parce que c'est censé être inné à l'inverse des courbes de gausse ou le B.A.BA de l'éducation. Mais moi on ne m'a pas appris ça.

On m'a appris à mener a bien toutes les taches que l'on me demandait, à respecter les gens, à être serviable, tournée vers les autres. Mais pas à dire non. Pas à penser à moi avant les autres.

Bah du coup c'est la merde quand on travaille. Les valeurs inculquées sont evidemment  suivies à la lettre au taf.

Et la ça se complique.

Mon mec, lui, a appris à se démener dans la vie, ne compter que sur lui, croire en lui, penser à lui et à son bonheur, respecter les autres. C'est bien différent.

Et bien plus adapté à la jungle  professionnelle. Il ne fait pas de coup de pute aux autres mais par contre il ne s'encombre pas trop de ce qui le gave. ou de ceux qui le paient mal. ou de ceux qui lui font refaire 25 fois la même chose. ou de ceux qui lui parlent comme à une merde.

A iso competence (chacun dans son domaine) l'un s'en sort très bien et l'autre sombre car le premier est sur de sa valeur et de ses limites,  l'autre non.

Alors pendant mon arret de travail, je m'autoforme à cette matiere indispensable. En regardant mon mec travailler. Sur des petites choses du quotidien. Dans mon rapport aux autres.

Je n'aurais sans doute pas un DESS, mais espère au moins être reçue à mon concours d'entrée.


Commentaires sur Chapitre 24# Le pouvoir de dire NON

Nouveau commentaire