04 octobre 2012

Chapitre 17# Les enfants ne sont pas des animaux, mais des êtres humains !

Ernest à 6,5 ans. Il vient d'être trainé chez le directeur par sa maitresse car il lui a envoyé sa trousse dans la figure et oppose de la resistance en s'agrippant aux portes sur le chemin classe/bureau du patron. Julien a 6 ans, sa soeur 9 ans. Cette année, ils sont inscrits  à la gym, à la natation, au piano et au football. Et surtout Julien se met à l'anglais, sa soeur adore l'anglais ainsi que ses cours de loisirs créatifs en chinois. Edgar fait enfin du velo sans roulette a 4 ans et peut ainsi aller au skate parc avec son... [Lire la suite]

02 octobre 2012

Chapitre 16# Le parisien est psychanalyste

Freud, Lacan ou autre Dolto n'avaient qu'à bien se tenir.Leur expertise s'est généralisée... aux parisiens. Je ne plaisante pas, Le Parisien est devenu psychanalyste.  Qu'il sache tout sur tout, on le savait, mais que désormais il puisse à la fois analyser le moi et le surmoi de leur entourage (sans faille ni doute evidemment) c'est une nouvelle dimension, qui s'etend jusqu'à l'analyse macro économico psychologico du système dans lequel il vit. La capacité intellectuelle d'un parisien ne se mesure plus à la culture (pas le... [Lire la suite]
28 septembre 2012

Chapitre 15# Déjeuner professionnel

Je ne travaille plus de puis 9 mois, bientôt 10. Mes collègues et partenaires me manquent alors j'en vois de temps en temps. Cette semaine néanmoins, j'ai mal géré la dose car j'ai fait 2 déjeuners avec mes potes "travailleurs". Pardon "travailleurs à Paris avec des responsabilités". Journaliste, communicant ou chef d'entreprise : mêmes constats, mêmes vies, mêmes regrets. Bim, je replonge direct. Quelle vie menons nous ? quels autres choix se présentent à nous ? comment prendre sa vie en main ? et ils me racontent leur quotidien.... [Lire la suite]
26 septembre 2012

Chapitre 14# Amour A mort (fin ?)

Bon fin de l’histoire (si on peut dire car l’histoire se répète à l’infini) Comme d’habitude, des sms qui n’en finissent pas sur la considération de l’autre dans le couple, le cloisonnement des espaces, etc, etc... De retour à la maison, très peu de discussion. Au café pour l’apéro, 2H sur ce comportement que j’ai qui n’est pas normal de vouloir faire des choses sans lui « tu veux dire que tu peux t’amuser sans moi ? tu as envie ? » « euh oui bien sur, c’est normal en fait de faire ca de temps en... [Lire la suite]
25 septembre 2012

Chapitre 13# Amour Amor - 2ème partie

La où ca me rebute, c’est lorsque que j’ai l’impression de ne plus pouvoir voir mes amis seule, de ne plus me sentir aussi libre qu’avant. Je veux être en autarcie avec mon amoureux et quand la bulle se referme, je veux la percer !! Mes potes me sollicitent seule (ils veulent l’autre Reuz, celle d’avant qui animait les soirées, parlait cul,  buvait des litres de bière et était pile poil anti conformisme comme il le faut). Lui veut toujours se joindre à nous, veut tout faire avec moi (comme je l’ai mis en place dans notre... [Lire la suite]
24 septembre 2012

Chapitre 12# Amour Amor - 1ère partie

La relation que nous avons instaurée avec mon amoureux est passionnelle. Comme tout le monde le sait, ce n’est pas le modèle de relation le plus stable, le plus serein et le plus durable. Ce type de relation m’enchante et me rebute en même temps. Elle m’enchante car j’ai enfin l’impression que mon histoire est particulière, que je vis pour quelqu’un d’autre. L’intensité de mes histoires d’amour me tient à cœur depuis que je suis toute petite. Sans doute pour ne pas ressembler au modèle parental : on se supporte à peine mais on... [Lire la suite]

21 septembre 2012

Chapitre 11# Quand je m'énerve sur mon amoureux

J'aime mon amoureux comme je n'ai jamais aimé personne. Il a pourtant plein de défauts qui personnellement me rendent dingue. Cela ne m'empêche pas de le chérir, d'être très heureuse de me lever à ses côtés tous les matins, d'être excitée lorsque l'on fait des choses tous les deux et on en fait plein, j'aime l'embrasser, le tenir dans mes bras, l'odeur de sa barbe, lui faire plaisir, à manger, des cadeaux, le supporter lorsqu'il a des doutes sur sa créativité, le soutenir dans tout ce qu'il fait, etc... . Et bien tout cela ne... [Lire la suite]
20 septembre 2012

Chapitre 10# Tout lâcher, là, tout de suite, maintenant ! 3ème partie

Moi je faisais partie de la catégorie des travailleurs compétents qui réussissent assez vite mais pas longtemps. En fait, j’ai toujours voulu faire avancer l’entreprise et mener à bien les projets qu’on me confiait dans le but d’améliorer ses résultats. Je sais, utopique… . Je pensais bien naïvement que c’était l’objectif de chaque personne venant travailler dans une grande entreprise privée. J’étais vraiment loin, mais très loin de penser, que de ca, on s’en fout complètement. Je me suis donc battue pour réaliser des choses utiles... [Lire la suite]
19 septembre 2012

Chapitre 9# Mon RDV à la Sécu

24 jours d’attente, métro + maaaaaaarche pour atteindre l’Institution, le gestionnaire de santé, de frais,  de vie en fait …. la Sécurité Sociale. Il est vrai que mes antécédents relationnels avec la Sécurité Sociale ne me prédisposaient pas à aborder le RDV de façon diplomatique. Pourtant il le fallait bien si je voulais obtenir les réponses aux 3 questions que j’avais posées 4 fois par téléphone et 2 fois par courrier. J’arrive avec 7 mn de retard dans une caisse primaire d’assurance maladie plutôt moderne : les portes... [Lire la suite]
Posté par Reuz à 14:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 septembre 2012

Chapitre 8# Tout lâcher, là, maintenant, tout de suite ! 2ème partie

Besoin de reconnaissance de qui ? De mes pères, mes chefs, des patrons, des hommes en costume, des hommes qui en imposent, qui ont des responsabilités. Enfin pas vraiment en réalité, besoin de reconnaissance de mes responsables hiérarchiques (si on raccourcit vite fait on a l’impression de retrouver l’enfant face à ses parents qui veut toujours leur faire plaisir – ca me fait flipper car mon beau fils est comme ca). Je sais c’est pathétique. Quel est l’intérêt de vouloir faire plaisir lorsque cela ne conditionne absolument... [Lire la suite]