19 octobre 2012

Chapitre 26# Ma soirée branchouille

Hier soir, soirée de meufs. Qui se résume à mes 2 super potes, ines et ines. Mes amies d'enfance.

On n'a plus trop l'occasion de se voir qu'ENTRE filles, donc dès que cela se produit, c'est une fête pour toutes les trois.

L'idée n'est pas de sortir, faire la fête et de rentrer à pas d'heure. C'est juste passer 3 heures ensemble, à boire du vin et parler de nos mecs. Ca fait toujours un bien fou.

Ma copine Ines bosse dans la pub. Elle est ce qu'on pourrait appeler mega branchouille, toujours à l'affut des nouvelles tendances vestimentaires, des lieux où il faut être, des réseaux sociaux à utiliser (et surtout pas certains !), du langage adapté ("t'es allé à Boulbi aujourd'hui ?" "ou ????").

Mais lorsque l'on se voit, on ne fait rien de branchouille, on se connait depuis 20 ans et le principal intérêt est d'être ensemble.

Là bizarrement, ma copine nous dit "je vous propose d'aller ici ou ici. Les 2 lieux viennent d'ouvrir et je voudrais ABSSSOOLLUUMENNTT aller voir comment c'est"... pfff encore un lieu où on va pas s'entendre, ou va pas y'avoir de bière, ou on ne va pas pouvoir s'asseoir parce que ya toujours des gens qui arrivent à 17h pour squatter les tables et que ma copine Ines ne sort JAMAIS du taf avant 20H30.

J'opte pour le bar n°2, plus loin mais qui à l'air cosy et surtout, puisque c'est un bar anglo saxon, je peux espérer y trouver de la bière. Je sais c'est pas très chic et branchouille de boire de la bière, mais c'est mon côté Chti.

Mon autre copine Ines preferre le bar n°1, plus près de chez elle. Va pour le bar n°1.

Je reçois donc de ma copine branchouille les coordonnées de ce bar via un lien sur le site du "bonbon", le journal des branchouilles qui ne veulent rencontrer que des gens branchouilles.

L'article parle du lieu 3 lignes et dédie le reste au créateur de l'endroit, ami ami de ... qui connait de pour avoir travaillé avec lui...etc...hyper intéressant lorsque l'on veut aller boire un verre...

J'arrive devant le bar. 20H30. Déjà ya des gens dehors. Ca va etre trop sympa,top, on ne doit même pas pouvoir rentrer.

Coup de bol, mes copines sont déjà là. Au bar of course parce que pas de place.

 

L'endroit est agréable et il n'y a pas trop de monde. Ni de place en fait. C'est un bar pour 10 personnes. Ca aussi ca doit être branchouille. Tout comme le serveur qui nous parle de dos (pas utile de se retourner je comprends).

Je lui demande ce qu'ils ont comme bière. Je suis accro à la leffe qui doit être distribuée dans 99% des bars à Paris. Il me répond qu'ils n'ont que de la GRTZWTT ou de la SPRLTRDL. Ok même la bière peut être branchouille. Je sais pas de quoi il me parle. Je dis OK merci et demande à mes copines ce qu'elles boivent. Bah enfin c'est un Spritz! Un spritz, c'est quoi ? c'est ce cocktail orange fluo servi dans des verrines avec une paille de jus d'orange individuel ? ca a lair degueu. Bon ya pas de bière donc va pour le spritz.

 

C'est effectivement dégueu mais c'est pas grave, c'est branché.

 

On trouve finalement une place dans le bar, à cheval entre la rue et la cuisine. La femme qui s'occupe de la cuisine (j'entends par cuisine des toast de pain avec soit du chorizo soit du brie pour 9€) est branchouille elle aussi parce qu'elle a 50 ans, un peu d'embonpoint, porte un tablier et à l'air de la mère du serveur. Trrreees branchouille ça à Paris. C'est la caution authentique du lieu, la cuisine faite par une vraie cuisinière et pas uniquement des personnes qui sortent du magazine TETU, trop cliché.

 

Par plaisir d'embêter ma copine qui controle tout le branchouille de notre soirée, je n'arrête pas de dire que tout est sympatoche dans ce bar; "pfff, mais arrête de dire sympathoche c'est naze comme mot..." "Ah bon ?? " ""moi j'aime bien le mot sympathoche" :)) le serveur nous apporte notre 2ème spritz et je lui dis que c'est bien sympatoche comme boisson. Ma copine met la tête dans son sac. "Mais arretteeuuu de dire ca...". je lui demande si ce que je dis n'est pas IN, elle me dit "mais arrrettteeuuu on dit pas IN non plus c'est old school". Bon bah je vas me taire.

 

Non on m'autorise à parler de mon mec. Enfin plutôt de le critiquer parce que les couples ne peuvent pas bien aller à Paris. Les filles me demandent si je serais prête à le tromper ? je dis que non, je n'en ai absolument pas envie, me demandent pourquoi j'ai refusé de venir passer le WE chez la mère d'ines pour un we pyjama ? euh bah parce que j'ai prévu des trucs avec mon mec et en plus on n'a plus 15 ans... elles me demandent si j'ai prévu des vacances... je dis oui au ski à noël et j'espère aux etats unis l'année prochaine. Ah bon, avec ton mec ? euh bah oui !! ?? ah zut on voulait se faire un trip toutes les 3 comme à l'époque ...

 

Mais on n'est plus à l'époque !!! sinon j'aurais encore le droit de dire sympatoche et IN sans passer pour la plouc de service. Et parce que l'on est en couple et parce ce que l'on a 36 ans ! et que j'ai envie de profiter de mon mec. Je suis définitivement has been je crois....

 


Commentaires sur Chapitre 26# Ma soirée branchouille

Nouveau commentaire