08 octobre 2012

Chapitre 18# Une tarantule chez moi !

Non ce n'est pas une blague, ni une hallucination, ni même une exagération !

J'habite en banlieue parisienne. Je rentre hier d'une journée promenade fabuleuse dans Paris et me pose dans mon appartement en mode cocon du dimanche soir. Mon amoureux et moi prevoyons un repas bien sympathique en attendant le cousin qui vient dormir à la maison.

Je file dans la cuisine me chercher un verre de coca et lorsque je retraverse le couloir pour me poser dans le salon, mon regard est attiré par une grosse tache en haut du mur. Je m'approche et m'apercois que c'est une araignée comme je n'en ai jamais vue, ni en Afrique, où je suis pourtant allée un certain nombre de fois, ni en Asie ni nul part d'ailleurs. Je n'en reviens pas. Mon souffle se coupe et je me mets à trembler de partout.

Je cours vers Malik, qui est au téléphone avec son ex femme. Ne voulant pas passer pour l'hystérique de service, je vais le voir en tremblant (je ne pouvais sortir un mot), je lui tape sur l'épaule et lui montre avec ma main l'endroit où j'ai vu LA bête !! Il raccroche, me demande qu'est ce qu'il y a. je lui dis "une enoooorrrme araignée". Connaissant mon courage et mon parler marseillais naturels, Malik me dit "Ah une araignée...", ou ca ?" "la, la dans le coulooooiiiir!!!!".

Malik y va tranquillement, nullement effrayé par ce genre de bestiole. Je reste dans le salon, plantée au milieu, tremblant de tout mon être.

Et la j'entends "naaaaannn, c'est pas possible!!! mais qu'est ce qu c'est que ce truc????".

Je retrouve ma voix et lui dis "mais je sais pas elle est énorme!!".

On passe alors à la phase suivante "bon qu est ce qu'on fait ???". Je suis pour ma part incapable de bouger du salon. Je lui dis "appelle Raphael", un pote qui habite dans notre rue. Un pote jamais stressé de rien, sur de lui "qui gère toujours tout " (oui lui a cette chance...)

Raphael débarque clope au bec, m'embrasse et me dis "alors c 'est ou ? "la, la dans le couloir...". 3 secondes après je l'entends dire à son tour " ah, bon là; j'ai jamais vu ca.".

S'en suit une reflexion tripartite sur le moyen de se debarassser de cette chose. Une chaussure ne suffira pas. Si on la fait tomber du mur, elle risque de se carapater. Je bloque les dessous de portes. On appelle nos potes pour avoir leurs conseils.

Le plus pertinent que l'on recoit est "appelez les pompiers". Euh, ils vont nous rire au nez peut être ... tant pis. Premier appel, on recoit un "non" catégorique "on ne se déplace pas pour une faucheuse ou un gros cousin". "Mais ce n'est pas une faucheuse !! C'est un truc qui ne vient pas de notre pays, c'est sur !!!".

On raccroche, les voisins commencent à débarquer. Nous n'avons pas le choix. Seuls les pompiers peuvent intervenir.

Deuxième coup de fil.  Cette fois, après un discours larmoyant sur la présence d'un enfant de 4 ans dans l'appartement (par chance, ce n'était pas vrai...), les pompiers acceptent de venir.

Et là, je vous jure, commence une soirée digne d'un film américain.

5mn après notre appel, on entend une sirène et là, postée sur le balcon je vois arriver un camion de pompier de la taille d'un semi remorque. Double file. 4 pompiers descendent : casques, combinaison intégrale, gants... je me mets à rire de la situation (et parce que mes nerfs me lachent).

Arrivés dans notre appartement et découvrant le monstre, leur verdict est pire que ce que je pensais "ah là vu la taille on ne peut pas intervenir nous mêmes". "On appelle la brigade spécialisée dans ce genre de bestioles". 

10mn après arrivent chez moi : 4 flics pour constater la présence d'un animal "domestique" c'est-à-dire d'élevage (en clair : ce genre de bestiole est issue d'un terrarium" et 4 autres pompiers de la brigade spécialisée.

Branle bas de combat. Les voisins sont de plus en plus nombreux devant notre porte. Nous sommes 21 personnes dans l'appartement.

Le verdict tombe : c'est une tarantule !!!

Je n'en reviens pas. Je fume cigarette sur cigarette. 

La bestiole est toujours sur notre mur.

 Les pompiers drapent tout le couloir, nous demandent un tupperware. L'intervention dure très peu de temps. Les flics et les pompiers filment la scène avec leur iphone. Malik a sorti son 5D pour immortaliser la scène et la bestiole.

 Nos téléphones sonnent non stop. Nos potes et familles ont soif d'infos (et de photos !!).

 Ca y est, c'est fini. L'affaire est dans la boite. Tout le monde a le nez dessus. Les enfants des voisins descendent pour voir CA. Les flics et pompiers commencent la tournée des appartements de l'immeuble pour identifier un éventuel "éleveur" d'araignée. Rien.

 On ne sait comment cette chose a pu arriver chez nous. Les pompiers me rassurent en me disant que ce type d'araignée est élevée seule car sinon elles se mangent entre elles. Ouf sinon je crois que j'arrêtais de dormir pendant les 5 prochaines années.

21H30, tout le monde quitte notre appartement.

 Nous sommes encore sous le choc. Un lacet qui dépasse du meuble à chaussure nous fait sursauter, un bout de tee shirt qui dépasse de l'armoire nous fait reculer. On boit un coup pour se détendre.

 Je me sens comme après un cambriolage. Mon appartement, mon nid douillet si chaleureux et rassurant peut être investit par des visiteurs qui ne sont pas vraiment invités... je ne me sens pas à l'aise chez moi...

 2H après, ca va mieux mais nous n'en revenons toujours pas. Comment s'annonce la nuit ?

Finalement pas trop mal. Je me colle à mon amoureux et ne reve pas d'araignée géante qui viendrait pondre des oeufs chez nous.

 Malik rêve néanmoins qu'une grosse araignée le prend entre ses pattes velues et le caline ! et ma soeur qu'une énorme araignée arrive chez elle et que son mari la caressse en rigolant devant elle qui hurle...

 Quelle histoire, quel dimanche soir mouvementé!

 Nous qui nous disposions à un velouté de betterave, un boeuf thai et à un magnifique gateau, on a plutot fait un remake de la mouche à Clichy...

 

Posté par Reuz à 14:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


Commentaires sur Chapitre 18# Une tarantule chez moi !

Nouveau commentaire